Un monde pas de monde (des fois c’est vide)

Collectif135, Reportage

Entre le 14 et le 29 avril 2020, en pleine pandémie, j’ai visité plusieurs lieux complètement vides de la région de l’Estrie, principalement à Sherbrooke. J’aurais pu mettre une centaine de photos, j’ai eu à faire des choix. Voilà.


UN IMMENSE MERCI À TOUTES CES PERSONNES QUI M’ONT FACILITÉ L’ACCÈS AUX ENDROITS VISITÉS

Louise Véronneau, directrice générale et Nancy Richard; CPE Magimo St-Denis-de-Brompton

Nathalie Gagnon, propriétaire; Gym Espace en mouvement de Richmond

Anik Beaudoin, propriétaire; Restaurant Auguste

Alexandre Choinière, propriétaire-coiffeur-barbier; La Boîte à cheveux

Suzanne-Marie Landry, directrice générale; Théâtre Granada

Alexandre Hurtubise, copropriétaire et Mireille Bonsant, adjointe aux finances; Maison du Cinéma

Gilles Gagné, copropriétaire; Resto-Bar Le Tapageur 

Abbé Steve Lemay, curé de l’Église du St-Esprit de Sherbrooke et Eliane Thibault, Archidiocèse de Sherbrooke

Charles-Emmanuel Pariseau et Maxime Saumier Demers, copropriétaires; Restaurant O’Chevreuil 

Pascale Bilodeau, directrice;  École Mitchell-Montcalm

François Fouquet, directeur général et Manon Thibodeau directrice des services aux familles, Coopérative funéraire de l’Estrie

Isabelle Rodrigue, première chef, journalisme/programmation Radio-Canada Estrie

Nil Chainey, Services récréatifs de Windsor pour l’Aréna J.-A. Lemay

Sylvie Bureau, mairesse de Windsor

Patrick Lessard, dirigeant fondateur et Julien Dardenne, directeur de production; Calimacil 

Maude Charland-Lallier directrice générale et conservatrice en chef; Musée des beaux-arts de Sherbrooke 

Luc Lopes pour le soutien technique

Et surtout Sonia Bolduc pour tout

Une réflexion sur “Un monde pas de monde (des fois c’est vide)

  1. « Un coin tranquille » dans l’entrée de la Maison du cinéma, me fait le même effet glaçant et ironique que les affiches aux arrêts de bus de Sherbrooke pour la série « Epidémie : personne n’est à l’abri »…. Un merci immense pour cette visite privilégiée des espaces vides. Mais comme le vide est un moteur de déplacement dans le monde du vivant, j’ai l’espoir que l’attraction au reremplissage n’en sera que plus grand !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s