Incendies

Collectif135

En tant que photographe pour la Tribune, je me suis rendu hier, 3 octobre, à la conférence de presse pour la semaine de la prévention des incendies.


L’équipe de la Tribune s’est déplacée au Poste d’incendie William-Percy-Donahue afin de rencontrer Daniel Gingras, directeur adjoint aux opérations du Service des incendies de Sherbrooke ainsi que Dany Robitaille, chef de la prévention et de la division de la gestion des risques.

Très bref résumé pour illustrer une statistique de 2017; sur 70% des incendies pour lesquels les pompiers de la ville de Sherbrooke ont dû intervenir, les détecteurs de fumée n’étaient pas fonctionnels.

De retour de la conférence et installée à mon bureau, je me suis empressée de vérifier auprès du propriétaire de mon appartement si les détecteurs de fumée sont sécuritaires. J’ai ensuite eu une pensée pour toutes les personnes qui ont été victimes d’incendie au cours de leur vie, tout particulièrement pour plusieurs résidents de Fleurimont, où j’ai été affectée lors d’un incendie l’été dernier. Voici quelques photographies prises lors de cet événement, survenu à l’intersection des rues Codère et Langlois.

Incendies_Incendies_-3Incendies_-9Incendies_-10Incendies_-6Incendies_-5Incendies_-7Incendies_-4Incendies_-8

Question de synthétiser l’information reçue dans le cadre de la conférence de presse, voici une liste de choses à vérifier afin de prévenir de potentiels incendies :

  • Vérifiez que votre détecteur de fumée fonctionne; la durée de vie de celui-ci est d’approximativement 10 ans. Les batteries, quant à elles, devraient être changées chaque année.
  • Vérifiez qu’il y a un détecteur de fumée dans chaque étage de votre maison, y compris le sous-sol.
  • Lorsque vous cuisinez, soyez présents de corps et d’esprit.
  • Si vous fumez à l’intérieur, soyez vigilants.
  • Pour plus de conseils de prévention, cliquez ici

Pour les victimes d’incendie, M. Robitaille nous rappelle que la majorité d’entre eux a pour réflexe d’entretenir une sorte de pensée magique; ainsi plusieurs se considèrent à l’abri de ce genre de situation d’urgence, croyant qu’elle n’arrive qu’aux autres. Détrompez-vous! Les flammes peuvent survenir, et ce, rapidement. Soyez préparés.


Pour terminer, je profite de l’occasion pour vous inviter le dimanche 7 octobre prochain au vernissage Caserne 43 de mon collègue du collectif135, Daniel Côté, à la bibliothèque municipale d’Asbestos. Daniel y présentera une série de portraits inédits réalisés en collaboration avec les pompiers de la Caserne 43 de la ville d’Asbestos. Par ici pour plus de détails!


Pour lire l’article de la Tribune, par ici! 

 

©Spectre média, Michelle Boulay

3 réflexions sur “Incendies

  1. il est vrai que les gens ont beaucoup trop tendance à  » minimiser  » les risques, quels qu’ils soient.
    Il ne faut pas avoir peur de tout, se dire que tout le temps un malheur peut arriver ou une catastrophe, mais je pense que les gens devraient plus, beaucoup plus prendre conscienc e du risque.
    ps : un jour en France (j’y habite) et lors d’une sortie photo avec une connaissance. Nous étions dans un champ d’herbes tres seches, en plein été et canicule. Cette personne fumait et a jeté son mégot mal eteind dans les herbes. Je lui ai fait la remarque … elle a simplement haussé les épaules ! No comment

    J'aime

    1. Bonjour Yoshimiparis Photographie!
      Merci du partage. La photographie, pour moi, représente entre autres la possibilité de faire de la sensibilisation / de l’éducation / de la prévention, ce que tu as fait oralement auprès de la personne qui a jeté son mégot dans le champ. C’est le genre de geste que je trouve admirable. Après ça, tout est une question d’approche et d’ouverture de la part de de l’émetteur et du récepteur. Quoi qu’il en soit, tu as fait ton devoir. Sur un autre ordre d’idées, je suis allé voir ce que tu fais et j’aime particulièrement ton parcours et ta façon d’écrire. Il y a une touche poétique et un côté aventurier qui me plaît beaucoup. S’il y a une chose que j’aimerais te partager ou te conseiller, ce serait d’oser foncer dans le domaine de la photographie. Entretenir l’idée qu’avoir un diplôme pour percer / avoir l’opportunité de faire des contrats est selon moi erroné. Si tu montes un site (ou quelconque plateforme de diffusion) et/ou un portfolio de qualité, avec la confiance, la persévérance et le charisme, tout est possible, crois-moi ! Au plaisir !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s